Voyager en autobus avec classe

Voyager en autobus avec classe
17 novembre 2015 admin

Les routes cabossées du printemps et les travaux routiers de la période estivale en font rager plusieurs. Quand on se compare, on se console. Au début de son existence, la Ville de Shawinigan était loin d’avoir des routes aussi belles et aussi praticables.

Au début du 20ème siècle, la ville est encore toute jeune et les liens routiers vers l’extérieur peu nombreux et difficilement praticables. Il s’agit essentiellement de routes de terre. Malgré tout, les gens doivent se déplacer et les services de transport en commun s’organisent.
À Grand-Mère le premier autobus arrive en 1919. Il s’agissait d’un modèle de la marque Bethleen. Doté d’une carrosserie en bois, il devait être démarré à l’aide d’une manivelle. Les roues étaient garnies de pneus durs qui ne contenaient pas d’air, ce qui évitait les crevaisons. Une particularité bien pratique sur les rues cahoteuses et non pavées.
L’autobus de Grand-Mère faisait la liaison jusqu’à Trois-Rivières. Le chauffeur vendait les billets et le prix de ceux-ci variait…selon la classe que l’on choisissait. Ainsi à bord du même véhicule, on pouvait voyager en première, en deuxième ou en troisième classe.
Qu’est-ce qui différenciaient les classes de voyageurs? L’histoire devient ici fort intéressante. Comme les routes étaient difficilement praticables. L’autobus qui passait par la côte Cachée s’enlisait fréquemment à cet endroit. Les passagers de la troisième classe descendaient de l’autobus pour pousser, ceux de la deuxième classe descendaient de l’autobus et en profitaient pour se dégourdir les jambes et ceux de la première classe…. pouvaient restaient confortablement assis dans leurs sièges. Ce n’était pas parce qu’on voyageait en autobus qu’on ne pouvait pas le faire avec classe….
Le service d’autobus de Grand-Mère aura une durée de vie assez courte puisqu’il est vendu à 1922 aux frères Carier. Carier et Frère Limitée deviendra une entreprise importante à Shawinigan. Ce service de transport desservira toute la Mauricie pendant plusieurs années avant de disparaître en 1970.

Sources :
LAROCHELLE, Fabien, Shawinigan depuis 75 ans, Shawinigan, 1976, 747 pages.
MESSIER, Hélène, dir.,Grand-Mère rétro, Grand-Mère, 1978
Société d’histoire d’autobus du Québec :
http://www.histoireautobusquebec.com/index.php?option=com_content&view=article&id=189:autobus-carier-a-frere-ltee&catid=16:cie-operateurs&Itemid=34