Église de Notre-Dame-de-la-Présentation, Shawinigan-Sud

Secteur Grand-Mère

825 B, avenue ozias-Leduc

Shawinigan-Sud

Secteur: Shawinigan-Sud
Dénomination: Église de Notre-Dame-de-la-Présentation
Statut juridique: Lieu historique national du Canada
Date de construction: En 1924-1925
Courant architectural: Néo-roman
Fonction d'origine: Religieuse
Propriétaire constructeur: Fabrique de la paroisse Notre-Dame-de-la-Présentation
Maître d'oeuvre: Jules Caron
Statut du maître d'oeuvre: Architecte
Notes historiques: Le lieu historique national du Canada de l’Église-Notre-Dame-de-la-Présentation est un vaste bâtiment construit en 1924 dans le style néo-roman. Les murs et le plafond intérieurs sont décorés de quinze grandes peintures ainsi que de symboles et de motifs variés créés par l’artiste québécois Ozias Leduc et son assistante, Gabrielle Messier, entre 1942 et 1955. Neuf peintures représentent des scènes bibliques et six autres illustrent l’histoire religieuse et sociale de la région. La reconnaissance officielle est limitée à l’église et à sa superficie au sol. Leduc a aussi conçu le décor de plusieurs églises et chapelles au Québec telles que celles de Joliette, Saint-Hilaire, Rougemont, Notre-Dame de Montréal,
Sherbrooke, Lachine, Pierrefonds, ainsi qu'en Nouvelle-Angleterre et dans les Maritimes. La reconnaissance officielle du gouvernement fédéral, attribuée en 2003, est limitée à l’église et à sa superficie au sol. Le gouvernement provincial protège également l'église et ses oeuvres d'art mais en plus, l'ensemble institutionnel de l'église Notre-Dame-de-la-Présentation qui comprend l'église, le presbytère et le hangar à grains.
Éléments de valeur patrimoniale:

La valeur patrimoniale de l’église Notre-Dame-de-la-Présentation repose notamment sur son décor intérieur réalisé de 1942 à 1955 par l’artiste de renom Ozias Leduc (1864-1955). Ce décor se distingue par sa remarquable expression de thèmes religieux et de scènes inspirées de l’histoire et des activités de la région, auxquels cet artiste a donné une interprétation à la fois personnelle et spirituelle empreinte de symbolisme. Les peintures sont entourées et unies visuellement par des bandes ornementales, des inscriptions et des motifs géométriques, symboliques et emblématiques peints directement sur les murs et le plafond. L’église se situe dans la partie la plus ancienne du secteur de Shawinigan-Sud auparavant dénommé Almaville.